Inscription

Pas encore inscrit(e) sur le forum ?

Ça prend 3 secondes : un email, un mot de passe et c'est tout !

Vous bénéficierez de plus de fonctionnalités sur le forum.

Même sans participer, ça vaut la peine.

pver1

Bonjour,
Mon historique aquariophile: de 8 à 11 ans, fascination devant le poisson rouge, pauvre de lui dans un bocal, et toute flaque d’eau (ça énervait mon père ), de 11 à 15 ans un 80 litres soupe de poissons , puis un deuxième de 40 litres qu’on qualifierait de low-tech de nos jours (retour au naturel...) et de 15 à 20 ans, un 500 litres lacs africains, un 100 litres eau de mer (le seul et unique mais fonctionnel) et un 50 litres avec couple de P kribensis et leurs nombreuses portées.
Et 35 ans d'arrêt, pour reprendre tout doucement en novembre de l’année dernière avec un 180 litres tout équipé, découverte des eclairage led pour aquarium... population asiatique-Océanie, puis un 120 litres démarré en août amazonien. Pour finir un projet avant la fin de l’annee D’un 450 litres (150 cm de façade), assurément africain, mais pas encore arrêter sur le type, et ce sera mon premier post.
Voilà, ravi de vous rejoindre.

SujetsTous les sujets...

CommentairesTous les commentaires...

18 avril 2021 à 22:45 pver1

Je dirais diluée, au debut du sujet il était question de seringue pour distribuer. Ça paraît logique ce sont des filtreurs.

18 avril 2021 à 10:17 pver1

Je viens depuis une semaine de mettre en route un bac voir sujet « Amatitlania... »
C’est marrant que l’on essaye pratiquement en même temps la combinaison HMF et filtre gouttière. Je sais pas combien de différentes densités de mousse il existe (2 ou 3?). Celle que j’ai pris semble moyenne. Je pense que l’idée du HMF, c’est grande surface de filtration, un système de pompe ou exhausteur (j’ai vu rarement pour ce dernier système, mais ça doit le faire), pas trop puissant, pour un passage lent à travers la mousse. Si la mousse est à trop grosse alvéoles, je suis pas sûr que ça marche aussi bien. On voit nettement, surtout si on salit volontairement le bac au départ, les zones où l’aspiration est plus forte suivant où est la pompe, ensuite j’ai remarqué que ça se distribue, puis ça disparaît quand les bactéries font leur boulot. Si trop de saletés par unité de temps sur la mousse, alors oui, ça doit se colmater. Le signe c’est la différence de niveau de l’eau entre les deux faces.
Le filtre gouttière pour moi contient aussi de la mousse et elle retient déjà des saletés pourtant en aval du HMF... elle est petite (bricolée à partir d’une gouttière électrique et l’eau arrive par une canne perforée non utilisée d’un filtre jbl). Elle commence déjà à déborder, mais ça coule toujours bien en dessous, donc pas grave.
Pour finir, martial suggère quelque chose, que je viens de faire. Ma mousse est bleue et forcément ça jure un peu, alors je me suis dit pourquoi pas essayer de la transformer en mur végétal en y collant ça et la de la mousse cette fois-ci naturelle récupérée dans un autre bac. Je pense pas que ça change trop le passage l’eau, on verra et je me dis que c’est une couche de filtration aussi, si elle couvre toute la surface.
Merci de nourrir ce sujet, emai, de ton expérience sur la durée et les ajustements, je ferai de même.

18 avril 2021 à 00:06 pver1

Merci N.
Superbe bac. Ce sont des H. eques? Dans les vidéos où on les voit en milieu naturel, ils semblent beaucoup plus orange, presque rouge. Je ne sais pas si c’est un artefact optique ou une question de souche, d’alimentatIon... pour le reste j’imagine que tes paramètres sont impec pour ces espèces.
Très inspirant, et il est intéressant de voir comment tes crenis se comportent dans la durée ; il y a peut-être des facteurs liés à l’agencement du bac qui permettent de rendre possible ce genre de cohabitation.

17 avril 2021 à 20:57 pver1

Raiden, c’est ta première expérience d'élevage des scalaires nanay ou autres? Si non, ce problème de nageoire t’est familier ou est passé inaperçu, car les juvéniles développaient leurs nageoires normalement finalement?

17 avril 2021 à 20:53 pver1

Je ne sais pas si la tourbe augmente la conductivité (il y a des fois un indication sur les emballages), mais avec de l’eau suffisamment douce et les tanins qu’elle apporte, le pH va baisser. Comme, je m’interrogeais plus haut, les scalaires sont mieux dans une eau douce et acide, sans être des extrémophiles , ou je suis à côté de la plaque? Donc ce serait des baisses au delà d’un seuil et/ou des variations trop importante qui pourraient être un problème. La composition en sel minéraux et leur biodisponibilité est peut-être impliquée.

Fowum.comCréer un forum gratuit