Inscription

Pas encore inscrit(e) sur le forum ?

Ça prend 3 secondes : un email, un mot de passe et c'est tout !

Vous bénéficierez de plus de fonctionnalités sur le forum.

Même sans participer, ça vaut la peine.

Tramb01

Bonjour,
Pour faire connaissance, voici donc une petite présentation. J'ai 45 ans et j'habite Toulouse. Je pratique l'aquariophilie depuis six ou 7 ans, dans des volumes différents (d'abord 54 litres, puis 96, 200, 360), et avec des bacs assez différents eux aussi, du communautaire de débutant au bac aquascape, en passant par un petit paludarium.
Aujourd'hui, il y a trois bacs à la maison :
- un 54 litres avec quelques crevettes (des davidi bien rouges) et des wingeis 'el tigre",
- un 360 litres très planté avec des tetras amandae, des néons noirs, un couple de ramirezis, des otocinclus et des crevettes japonicas,
- un 214 litres qui accueillera cette semaine des melanotaenias praecox et des pseudomugils furcata.

SujetsTous les sujets...

CommentairesTous les commentaires...

12 mars 2019 à 15:47 Tramb01

Merci à tous pour vos réponses. Entre celles inspirées de la pratique, les règles fixées par la confédération helvétiques et le consensus vétérinaire, on voit assez clairement que certaines techniques sont à proscrire, d'autres à conseiller.

C'est donc niet pour :
- le congélo,
- les toilettes,
- les produits chimiques type javel etc.
- l'usage seul d'un produit anesthésiant comme l'Eugénol

C'est sous réserves pour :
- le bac des prédateurs (ok pour un poisson difforme mais pas sans risque pour un poisson chtouillé)

C'est ok pour :
- le coup sur la tête, suivi éventuellement d'un coup de lame, précédé éventuellement d'une anesthésie à l'Eugénol.

C'est selon la sensibilité de chacun, de toute façon.

Et au passage on apprend que le débat sur les poissons et la douleur n'est pas réglé, et que dans le doute autant agir comme s'il y étaient sensibles.

8 mars 2019 à 11:50 Tramb01

Adam a raison, on fait très bien pousser les plantes avec des Chihiros série A à 8000 K. Et le rapport qualité prix est vraiment intéressant. En revanche, le rendu des couleurs est un peu particulier. Pour faire pousser puis prendre la photo pour les concours, c'est pas un problème. Le jour de la photo, on rajoute les rampes T5 qui traînent et de toute façon on joue un peu sur les couleurs en post traitement. Moi, je me suis habitué au 8000 K, mais un rendu dans le bac du salon avec du 6500 K est tout de même plus agréable pour bien des yeux.

7 mars 2019 à 23:38 Tramb01

Oui, tu as raison sur le fait que la meilleure façon est celle qu’on est capable d’exécuter. Et peut-être que je mets de la morale là où il n’y a pas à en mettre.

Mais est-on vraiment à ce point ignorant sur la perception de la douleur? Et sur les effets du clou de girofle? (Sur le congélateur, en revanche, rien que l’idée qu’on ferme la porte là dessus me met très mal à l’aise.)

7 mars 2019 à 21:39 Tramb01

Une recherche ici avec le mot "euthanasie" m'a apporté trois pages de résultats, mais aucun avec ce mot précis dans le titre. C'est pourtant une question récurrente.

Sur un groupe Facebook aquariophile, quelqu'un a posé tout à l'heure la question déplaisante à laquelle nous avons tous eu à répondre plusieurs fois (la première n'étant pas la plus sympa) de savoir comment zigouiller un poisson manifestement condamné. Évidemment ce quelqu'un a eu droit à l'histoire du clou de girofle, et une bonne âme lui parlera certainement du congélateur.
Personnellement, j'ai plutôt tendance à répondre à cette question en disant que la rapidité est sûrement préférable à une hypothétique agonie sans douleur. En bref, un bon coup sur la tête, ou un coup de lame entre tête et corps me semblent être la solution la plus expéditive, et donc la solution préférable. J'ajoute même que l'empoisonnement au clou de girofle, ou autre solution dilatoire, me paraît d'avantage propre à donner bonne conscience à l’exécuteur qu'à garantir une fin paisible au poisson condamné. Et je vais même jusqu'à estimer que devoir mettre vraiment la main à la mort du poisson est après tout une façon d'assumer sa place, celle de celui qui pour son plaisir maintient un être vivant hors de son milieu naturel.

Peut-être que je mets trop de morale là dedans. Peut-être aussi que je me plante complètement, que le girofle est le passeport pour le nirvana des poissons. Mais j'aimerais bien avoir une réponse scientifiquement un peu étayée sur le sujet. Je sais qu'il y a ici plein d'expérience et pas mal de science, si vous pouvez m'éclairer je serai content.

Merci.

27 novembre 2018 à 17:53 Tramb01

Je ne sais pas si ça peut s'appliquer aux photos de poissons en gros plan, mais chez les adeptes des bacs plantés qui participent à des concours, les photos d'ensemble des bacs se font avec un éclairage supplémentaire du bac jusqu'à permettre une vitesse relativement rapide et une ouverture compatible avec une bonne profondeur de champ. Par exemple 8x54 watts, voire un peu plus, de t5 pour un bac de 360 litres. Évidemment, les écailles de ces bacs plantés sont familiarisées avec un éclairage intense, et je ne sais pas si ça ne provoquerait pas un stress important à des poissons habitués à une certaine pénombre. C'est peut-être pas très pratique non plus si on doit passer ses rampes d'éclairage d'un bac à l'autre sans arrêt.

Fowum.comCréer un forum gratuit