Inscription

Pas encore inscrit(e) sur le forum ?

Ça prend 3 secondes : un email, un mot de passe et c'est tout !

Vous bénéficierez de plus de fonctionnalités sur le forum.

Même sans participer, ça vaut la peine.

Rio

Bon ben voilà, j'ai 54 ans, marié, 3 enfants, réunionnais de naissance et marseillais d'adoption.

J'ai commencé l'aquariophilie ado, alors que j'étais au lycée dans mon île natale.
A l'époque c'était juste pour faire mumuse, sans réelle passion et maîtrisant très peu le sujet.
Cette première expérience n'aura durée qu'une année ou deux (je ne m'en souviens plus très bien).

Quelques années plus tard, jeune adulte installé à Marseille, je me suis remis à l'aquariophilie avec un petit bac communautaire d'une quarantaine de litres dans lequel cohabitaient un xypho, quelques platys, des tétras et un pléco.
Bref, encore pas mal d'erreurs dans le choix des espèces mais c'est à cette époque où j'ai commencé à m'intéresser aux paramètres de mon bac et à réaliser mes premiers tests en gouttes.

Il y eut ensuite une période d'interruption de quelques années consécutive à plusieurs déménagements successifs (toujours sur Marseille).
Puis, j'ai eu à nouveau un chez moi rien qu'à moi et je m'y suis remis en commençant vraiment à prendre plaisir à maintenir et à reproduire des poissons.
J'ai toujours été attiré par les Cichlidés que je trouvais intéressants de par leur comportement.

Quelques espèces que j'avais à l'époque réussi à faire se reproduire : Pelmato, Nigro, Scalaires, Meeki, Hypselecara temporalis, Etroplus maculatus = cichlidé des Indes (mes origines indiennes qui m'ont rattrapé...)
Je me souviens que j'avais à l'époque un 300L occupé en autres par un superbe mâle Salvini, une vraie teigne qui au fil du temps s'est transformé en véritable serial killer...

C'est à cette période me semble-t-il que j'ai un peu fréquenté l'Association Marseillaise des Cichlidophiles.
Le président de l'époque se prénommait Robert (paix à son âme) et il venait de réussir la repro du fameux cichlidé malgache, devenu depuis l'emblème de l'asso.

Puis à nouveau une longue période d'interruption où j'ai mis l'aquariophilie en standby.

Je suis à nouveau tombé dedans fin 2017, où j'ai repris tout doucement avec un 60L amazonien.
J'ai complété avec un 260L quand j'ai eu ma première repro de Ramirezi et qu'il fallait trouver une solution pour continuer à faire grossir la centaine de juvéniles qui commençaient sérieusement à se taper dessus dans le 60L.
J'ai également 2 autres petits bacs d'une quinzaine de litres utilisés occasionnellement comme bac d'isolement ou comme bac de démarrage pour les alevins.
J'aurai aimé rajouter au moins un bac intermédiaire de 120L (1m de façade) pour la repro ou comme bac de grossissement mais notre salon/séjour est déjà bien encombré et hélas Madame ne partage pas ma passion...

J'ai actuellement environ 80 jeunes Rami classiques dans mon 260L, une cinquantaine d'alevins Rami belus dans le 15L et le couple d'Apisto D18 dans le 60L.
Si j'arrive à avoir des alevins D18, je les transférerai dans le 15L et je mettrai mes jeunes Rami bleus dans le 60L, en attendant de libérer le 260L des jeunes Rami classiques...quand on est limité en bacs, on est fait tourner les occupants !

Oui, j'ai aussi une chaîne sur Youtube, sans prétention aucune, où je partage quelques vidéos de mes repros et quelques tutos : http://www.youtube.com/channel/UCVpHzJpKrSzguDLq5WyPakg?view_as=subscriber

Voilà, ouf, j'en ai fini avec ma présentation.
Vous savez maintenant (presque) tout de moi.

Je terminerai en disant que je suis heureux de pouvoir échanger avec des passionnés comme vous à travers le forum de Aquadico.

SujetsTous les sujets...

CommentairesTous les commentaires...

21 novembre 2020 à 19:04 Rio

Anguillules de vinaigre ça pue pas...ça sent le vinaigre de cidre.
Ce sont les microvers qui peuvent sentir si tu tardes à repiquer la souche.

Les infusoires, ça sent.
Surtout quand on rajoute le lait et que ça fait exploser le quantité de bactéries.

Pour les nauplies d'artémias, perso c'est 33 g/L de sel et ça marche bien.
Des bouteilles en plastique de 1,5 L en guise d'éclosoirs. Des bulles pour bien brasser. Une pipette montée sur poire d'aspiration pour prélever.
N.B. : J'utilise Hobby et j'ai un bon rendement.
Je conserve mes oeufs au frigo (la chaleur diminuerait le taux d'éclosion).
Prévoir tamis à artémias pour rincer les nauplies si autre système que éclosoir avec petit tamis central incorporé (Hobby).

21 novembre 2020 à 13:06 Rio

Je n'ai jamais utilisé le No-Planaria.

D'après ce que j'ai pu lire sur Internet sur ce produit, et c'est ce qui m'a fait choisir le Dolthene :

- Le No-Planaria tuerait aussi les escargots (et aussi les crevettes, même si je n'en ai pas).
- Le N-P détruirait aussi certaines bactéries => déséquilibre du bac.

De plus, sa vente serait interdite en Europe car il contiendrait certaines substances non-conformes à la législation européenne.

21 novembre 2020 à 09:09 Rio

Ce matin, en l'absence de planaires vivantes visibles dans mon bac, je décide de stopper le traitement au Dolthene.

Finalement, j'aurai prolongé le traitement de 1 jour 1/2 => durée totale du traitement = 4,5 jours au lieu des 3 jours prévus initialement.

Récapitulatif du protocole de traitement mis en oeuvre :
- J1 : 1 ml de Dolthene pour 100 L d'eau
- J2 : idem
- J3 : idem
- J4 : idem
- J5 : idem
- J5,5 (après 4 jours 1/2 de traitement) : changement d'eau de 1/3 du volume net.

Je vais surveiller de près dans les jours à venir et plus particulièrement dans une quinzaine de jours pour vérifier si les oeufs des planaires ont également été détruits par le traitement.
Si pas de planaires dans 15 jours, le traitement aura été efficace sur les oeufs.
Si planaires qui apparaissent dans 2 semaines => Dolthene inefficace sur les oeufs => il faudra recommencer un cycle de traitement.

19 novembre 2020 à 19:17 Rio

Bon, voilà, j'arrive au terme des 3 jours de traitement au Dolthene.

Je viens de vérifier la présence de planaires...et j'en ai trouvé au moins 2 en train de ramper sur les façades du bac Grrrrr!!

Du coup, je prolonge le traitement pendant encore 2 jours en maintenant le dosage à 1 ml pour 100 L.

J'ai vérifié ce soir NO2 et NH4 : négatifs : pas de pollution due aux planaires qui ont été tuées.

Je ne fais pas le changement d'eau de fin de traitement prévu initialement pour aujourd'hui et le reporte à J6, après les 2 jours supplémentaires de traitement.

A suivre...

16 novembre 2020 à 21:49 Rio

Bac de 60L infestés de planaires.

Cela fait maintenant 3 jours consécutifs que je les piège dans un flacon en utilisant du Surimi comme appât (Cf. post de Saïd54 "Traitement naturel contre les planaires").

Je décide de démarrer aujourd'hui un traitement au Dolthene afin de les éradiquer.

- Dolthene = Médicament vétérinaire = vermifuge pour chiens
- Principe actif : Oxfendazole
- Dosage : 26,65 mg/ml
- 3 présentations : Chien S / Chien M / Chien L
image
N.B. : Le dosage est identique pour les 3 présentations, c’est le volume du flacon qui change (S=20 ml / M=50 ml / L=100 ml)

Prix : Flacon de 20 ml (Chien S) = environ 13€ en pharmacie vétérinaire.

Protocole utilisé :
- Quelques jours avant début du traitement : piéger et enlever un maximum de planaires => éviter que les cadavres de planaires provoquent une pollution et un pic de nitrites.
- J1 : 1 ml de Dolthene pour 100 L (0,6 ml pour 60 L)
- J2 : 1 ml pour 100 L
- J3 : 1 ml pour 100 L
- J4 : changement d’eau de 30%

Quelques conseils :
- Pour les petits volumes de Dolthene, utiliser une petite seringue (ex : seringue à insuline) pour mesurer avec précision la quantité de produit à injecter dans le bac.
- Pour ne pas perdre du produit et avoir une dispersion homogène du Dolthene dans le bac : diluer le volume de Dolthene à injecter dans un récipient contenant un peu d’eau du bac / rincer la pipette ayant servi à prendre le Dolthene par aspiration-refoulement / verser le mélange dans le bac / rincer le récipient dans le bac.
- Lors du changement d’eau à J4 : siphonner/clocher le sol pour enlever les cadavres de planaires si de planaires mortes visibles au fond du bac.

J’ai constaté qu’il y avait beaucoup de planaires cachées sous les feuilles de mes plantes flottantes (Limnobium naevigatum) => après chaque injection de Dolthene j’utilise une écumoire pour immerger entièrement mes grenouillettes lisses pendant une trentaine de secondes afin qu'elle soient totalement en contact avec le médicament.

J’ai lu des informations contradictoires sur l’action de Dolthene sur les œufs de planaires.
Certains disent que le médicament agit aussi sur les œufs et qu’un traitement de 3 jours suffit à éradiquer planaires + œufs.
D’autres affirment qu’il faut traiter une nouvelle fois au bout de 15 jours pour éliminer les planaires nées des œufs qui auraient éclos après le 1er traitement.

Perso, je ne vais pas traiter systématiquement dans 15 jours.
J’attends de voir et ferai un nouveau traitement de 3 jours si je constate que de nouvelles planaires apparaissent dans les jours qui suivent le 1er traitement de 3 jours.

Fowum.comCréer un forum gratuit