Inscription

Pas encore inscrit(e) sur le forum ?

Ça prend 3 secondes : un email, un mot de passe et c'est tout !

Vous bénéficierez de plus de fonctionnalités sur le forum.

Même sans participer, ça vaut la peine.

Filtre anaérobie

26 février 2021 à 02:44 XV2PS

Hehe désolé, vous m'avez éveillé avec vos bacs sans filtration....
Ce matin me vint l'idée d'un filtre anaérobie pour virer l'azote passisement sans plantes ou renouvellement.
J'ai fait un croquis avec cette idée:
Les cagues et autres tombent par gravité dans l'entonoir qui a plus vocation à éviter l'oxygène, les cagues son dénitrifiées en anaérobie et les bulles de N2 évacuées.
image
Quelqu'un veut-il bien trouer son bac et me dire quoi.
🤣
Existe-t-il des filtres anaérobies en aquario?

26 février 2021 à 03:40 XV2PS

Ou juste une mousse sous le gravier?

26 février 2021 à 06:39 dadou73

Oui, il existe des genres de filtres anaérobie en eau de mer surtout et nourris au sucre / alcool 😇

26 février 2021 à 07:04 Philippe2

Bonjour Pierre,

Ne pas lire entre les deux lignes si c'est trop long.
__________________________________________________
L'idée n'est pas nouvelle, c'est ce qui est mis en oeuvre en récifal, via les methodes connues :
- La méthode Jaubert, ancienne, lit de sable épais plus espace libre en dessous, sans circulation d'eau forcée.
- La méthode Berlinoise, encore actuelle, "pierre vivantes", poreuses.
Le but dans ces deux méthodes est de mettre à disposition des bactéries anaréobies des micro cavités comme support, peu communiquantes avec le milieu extérieur pour éviter l'apport massif en oxygène qui favoriserait les aérobies, mais suffisamment pour que les NOx y percolent et servent d'apport en oxygène pour les anaérobies. Avec comme résultat de leur métabolisme un rejet de N2 dans l'atmosphère, l'oxygène elles se le gardent pour leur besoin.

En bref, en eau douce, NHx -> NO2 -> NO3 et l'histoire se termine par des changements d'eau drastiques pour éviter le cumul de NO3 et tout le monde est content.
En récifal ou la présence de NO3 devient désastreuse à des doses faibles, le roman se poursuit en NO3 -> qui au final est consommé par les bactéries qui réjettent l'azote en N2, pas de cumul de NO3, peu de changements d'eau, mais un apport régulier des éléments consommés. Calcium, oligos, etc..
________________________________________________

Je ne sais pas dire pourquoi cela ne se généralise pas en eau douce. Deux idées :
- La diversité de la chimie des eaux douces est considérable, contrairement à ce qui se passe en eau de mer beaucoup plus homogène . Cela empêche probablement l'émergence d'une méthode standard type Berlinoise en récifal. La persistance de pratiques différentes et plus ou moins faciles qui perdurent en eau douce due la diversité des types de bacs et des milieux naturels n'aide pas pour un "standard".
- L'installation en permanence de bactéries dénitrifiantes serait impossible. Malgré la dispo commerciale des bactéries et des supports. Quelqu'un de qualifié m'a indiqué que la colonne d'eau devait avoir un pH dans les 8 pour la chimie mise en jeu et compter sur la stabilité de leur population.

Si donc ça peut fonctionner, ton schéma n'est pas idiot, après c'est juste une question d'échelle.
- Soit c'est comme tu as fait via un contenant unique qui ne communique que peu avec la colonne d'eau.
- Soit le support de filtration réalise à l'échelle microscopique ton schéma, avec des quantités gigantesques de micro contenants.

La réponse m'intéresse, je ne l'ai pas et ce n'est pas faute d'avoir gratté.

++++

Edit : sucre et alcool comme source de carbone. D'ailleurs pourquoi pas du glucose dans l'eau pour apporter du carbone aux plantes en eau douce ?

26 février 2021 à 08:09 Rami13500

Sera siporax ? ;)

26 février 2021 à 08:14 XV2PS

@Philou,
Effectivement dans notre station, la partie anaérobie entre a' pH 8 a' 9 (Malawi?). Au début, nous ne voulions qu'une partie aérobie, mais les N étaient encore trop élevés, donc nous avons du ajouter cettte section anaérobie avant, Les bactéries y sont en suspension (mixeurs). Le N2 est dégazé, et le NOx reviens en nitrates.
Nous ajoutons du méthanol pour garder le ratio DCO/N/P a' 100/5/1

@Dadou. Merci, mois aussi je suis nourri a' l’alcool haha

26 février 2021 à 08:18 goug1805

Sucre et alcool ce ne serait pas plutôt pour un dénitrateur hétérotrophe ?

Jaubert en ED j'ai testé aussi (avec du petit tanga) mais comme j'avais gardé les LEDs du récifal c'est vite parti en soupe verte, au bout de 6 mois je suis repassé au marin dans ce bac.

Par contre pour moi le berlinois c'est avec écumeur et tout un tas de matos

26 février 2021 à 08:27 Philippe2

Oui Rami, ou Seachem Matrix. Bactéries JBL Denitrol. Tout existe.

Ce qui serait interessant, ce sont des retours d'expérience avec des mesures et pas que du ressenti. Après si on se débarrasse des NOx avec tout ça, et avec quasi pas de changements d'eau pour cette seule raison, la question qu'on doit se poser est celle de la compémentation et de l'évacuation des éléments en excès, ceux nécessaires mais pas quantifiables.
C'est le débat en bacs plantés d'eau douce entre le Low Tech en boucle fermée, et le "Hi Tech" en "boucle ouverte" => apports forfaitaires pouvant provoquer des exès si cumuls, et changement d'eaux drastiques pour évacuer, par exemple dans la méthode EI.
Pour ce dernier point les bactéries anaréobies ne changent pas la donne pour le Cu, Fe, et les composés organiques etc..

26 février 2021 à 08:32 Philippe2

@goug1805, oui pour l'écumeur pour virer l'organique, mais ça ne fonctionne pas en eau douce a priori, encore que j'ai une très légère tendance à la formation d'écume dans mon bac d'eau douce à fort courant.
Le sucre j'y pensais comme source de carbone pour favoriser les algues d'eau douce.

26 février 2021 à 09:04 crypto

Je me répète mais vos termes sont inappropriés, il ya une grande différence entre anaérobie et anoxie et ce que vous évoquez ce passe en phase d'anoxie.
En anoxie il ya de l'oxygène sous forme essentiellement de nitrates, en anaérobie plus du tout d'oxygène et se met en place un système de respiration à base essentiellement de méthane.
En anoxie ce sont toutes les bactéries qui par manque d'oxygène "libre" utilisent les nitrates pour respirer et oxyder la matière organique, ce processus est accéléré par la présence d'une source de carbone d'où l'ajout de sucre ou d'alcool.
Le problème dans ce genre de réacteur c'est de réguler le débit d'alimentation afin de rester toujours dans la phase anoxie, si débit trop important, pas de dénitrification ou partielle, si débit trop lent risque de phase anaérobie et là gros risques de pollution de l'aquarium.
Le réglage se fait soit avec un redoxmètre soit en faisant des tests nitrates réguliers en sortie du dénitrateur.
Certains matériaux filtrants annoncent une zone de dénitrification, certes cela doit être possible avec des la pouzzolane bien moins chère, mais l'effet reste limité.

26 février 2021 à 09:30 sami1

Toutes les bactéries peuvent respirer les NOx ?

26 février 2021 à 20:14 Sélène

Hein ?

26 février 2021 à 21:02 crypto

Toutes je ne sais pas mais au moins toute celles qui interviennent dans la dégradation de la matière organique.
A terme dans ce type de réacteur absence des bactéries assurant la notification.

27 février 2021 à 14:20 Colo

Tu as raison d’insister Crypto.

Fowum.comCréer un forum gratuit