Inscription

Pas encore inscrit(e) sur le forum ?

Ça prend 3 secondes : un email, un mot de passe et c'est tout !

Vous bénéficierez de plus de fonctionnalités sur le forum.

Même sans participer, ça vaut la peine.

Expédition d'Asie de poisson chez un distributeur Américain

18 novembre 2020 à 18:49 Meeki67

Vous verrez à la fin de la vidéo l'ensemble des poissons dont nous ne soutenons pas la production. Mais pour ne pas soutenir, il faut savoir ce que l'on rejette. Vous verrez des formes de sélection vraiment diverses. Il faut bien en plus se dire que qui dit sélection dit non sélection. que deviennent ces poissons non sélectionnés ?

Heureusement, ce même distributeur reçoit des expéditions du Brésil et de Colombie ou les poissons sont dans ce cas plus proche des formes sauvages ... voir des sauvages ...

18 novembre 2020 à 19:53 cisco

Je préfère tes reportages sur les thory

20 novembre 2020 à 23:02 Jeb

Tout ce que j'aime...
Merci pour le partage, c'est toujours instructif de voir ce qui se fait dans le monde.

20 novembre 2020 à 23:15 Sélène

Allez hop ! direct à la flotte, sans acclim'

20 novembre 2020 à 23:40 sami1

Encore heureux !

20 novembre 2020 à 23:47 pierre30130

C'est un film de SF ?

21 novembre 2020 à 09:41 cisco

On a pas tous la même vision de l'aquariophilie dans le monde et sur Youtube (par exemple) on peut voir des choses assez éloignées de notre façon de faire!

21 novembre 2020 à 12:09 pierre30130

Oui je suis entièrement d'accord avec toi . j'ai commencé l'aquariophilie en 1977 et je fait partie des vieux cons !!! La question que je me pose : jusqu'où vont-ils aller ? Je graverai bien mes initiales sur mes scalaires !!!!!!!!!!!!!!

21 novembre 2020 à 12:55 Alex.

Sélène qu’entends-tu par acclimatation ?

Après un long voyage il est dangereux de procéder à une acclimatation lente, en effet les poissons baignent dans de l’ammoniaque. Il est préférable de seulement équilibrer la température sans ouvrir les sacs de transport et enfin de transférer directement les poissons sans transvaser l’eau.
Un choc osmotique est moins dangereux qu’une intoxication à l’ammoniaque.

21 novembre 2020 à 13:10 Sélène

Personnellement j'évite à mes poissons tout choc osmotique. Je ne pense pas que ça leur fasse le plus grand bien alors qu'ils sont en état de stress, affamés et potentiellement intoxiqué à l'ammonium (il me semble que l'ammoniaque concerne plutôt l'eau à pH alcalin).
Je sais qu'il faut rapidement les mettre dans une eau saine, mais on peut trouver un juste milieu.
Personnellement quand je reçois des poissons, je mesure T°, pH et EC de l'eau du sac et prépare un seau d'eau proche de ces paramètres. Les poissons sont rapidement introduits dans le seau, et c'est là que je commence un ajustement avec l'eau de leur bac définitif.
Çà ne prend pas 3 h non plus, je boucle le tout en 1 h environ.
Dans la vidéo, je n'ai même pas l'impression qu'il a ajusté la température pour certains poissons.

21 novembre 2020 à 14:55 sami1

Je procède comme Alex: acclimatation thermique et hop.

21 novembre 2020 à 15:04 sami1

Ce sujet résume bien la problématique de l’ammonium:
http://aquadico.com/forum/102/acclimatation-methodologie-pour-une-bonne-acclimatation/
En soit même le fait d’ouvrir le sac pour oxygéner l’eau est une fausse bonne idée.

21 novembre 2020 à 16:34 Jeb

Oui, mais la conclusion est-elle la même pour un poisson d'eau acide qui rejoint sont bac à pH < 7 ? L'ammonium émit pendant le trajet ne va pas repasser sous la forme d'ammoniaque. Logiquement, le risque d'empoisonnement est donc très inférieur, non ?

21 novembre 2020 à 18:43 Alex.

De toute manière en eau douce après un long transport (plusieurs heures) le pH sera obligatoirement acide, dû à la concentration élevée en CO2.

Pour réduire le stress normalement l’ouverture des caisses ne se fait pas sous forte lumière. Certains grossistes possèdent même des pièces aveugles avec une très faible lumière rouge. Et les poissons y sont stockés le temps des traitements.

21 novembre 2020 à 19:38 goug1805

Douce par opposition à eau de mer ?
Car j'ai déjà eu des poissons d'eau dure en ph acide après 48h de transport et là une acclim classique les bute en moins de 24h par intoxication.

Perso à plus de 24h ou si odeur nauséabonde dans le sac, c'est acclim à température et hop dans le bac.

21 novembre 2020 à 19:50 Alex.

Oui eau douce par opposition à eau de mer.
Sachant qu’en eau de mer il est courant d’avoir des chutes de pH d’un voire un point et demi au déballage d’un transport de plus de 12h. Pourtant l’eau de mer a un pouvoir tampon très important.

21 novembre 2020 à 19:53 goug1805

J'ai jamais fait plus de 2h de transport en EDM, mais j'avais cru comprendre que pour les invertébrés et les coraux pas besoin de vraie acclim

21 novembre 2020 à 20:25 Jeb

La question était eau douce par opposition à eau dure / basique, mais les précisions sur l'eau de mer étaient très intéressantes !
Je comprends que dans le cas d'un poisson d'eau "douce" mais vivant dans un milieu où le pH est supérieur à 7 (type Malawi), le CO2 émit pendant le trajet acidifie l'eau et transformera l'ammoniaque généré en ammonium. Conséquence : quand si tu réaclimates tes poissons vers une eau à pH basique, le dégazage du CO2 et les ajouts d'eau vont faire remonter le pH et tout retranforme en ammoniaque, d'où une intoxication.
Mais dans le cas d'un poisson qui va aller dans un bac avec un pH inférieur à 7 (type Cichlidé sud américain) ? Est-ce qu'on peut prendre le temps de faire une acclimatation au goutte à goutte en comptant sur la moindre toxicité de l'ammonium ? Ou est-ce que même ainsi, il vaut mieux courir le risque d'un choc osmotique ?

21 novembre 2020 à 20:37 Flodep

Sinon pour se poser moins de question il existe des produits qui neutralisent l'ammoniaque/ammonium comme ça un problème de régler et c'est vrai que c'est le problème le plus important à régler en priorité. Ensuite Il reste température, pH et salinité/conductivité (et stress)
Perso je fais également assez rapidement mais petite réflexion quand même, certes un acclimatation rapide ne va pas tuer le poisson sur le coup mais est-ce qu'a long terme c'est bon ? J'en sais trop rien, c'est un véto qui m'a fait cette remarque.
Ce que fait Sélène me semble la meilleur méthode si pas d'ammobloquant dispo, avec les ammobloquant il suffit de virer le maximum l'eau du transport et de faire comme elle le fait ensuite.

21 novembre 2020 à 21:16 Alex.

Effectivement si on a la possibilité de réaliser une étape transitoire avec une eau non polluée et aux mêmes valeurs de pH, de température et de conductivité, c’est l’idéal.
Avec de l’eau de mer, au boulot, il m’est facile et rapide (moins d’une minute) de préparer de l’eau avec la bonne salinité, le bon pH et la bonne température.

Mais en eau douce, comment faites-vous ? Perso à la maison, je me sens incapable d’ajuster en moins de 10min : pH, conductivité et température.
Après je n’utilise pas encore d’ammobloquant.

Fowum.comCréer un forum gratuit