Inscription

Pas encore inscrit(e) sur le forum ?

Ça prend 3 secondes : un email, un mot de passe et c'est tout !

Vous bénéficierez de plus de fonctionnalités sur le forum.

Même sans participer, ça vaut la peine.

Le filtre, oui/non, pourquoi-comment

14 septembre 2019 à 08:40 sami1

Salut, je vous invite à exposer ici les raisons pour lesquelles fous filtrez ou pas vos aquariums, je pense que ce sera l’occasion de faire ressortir quelques points assez intéressants suite à la discussion vue sur le sujet de tropy.
Pour ma part, je ne filtre que mes bacs à cichlides nains, parce que je n’ai jamais eu de repro sans cela, pour qu’elle raison, je l’ignore, j’ai fait quelque chose que je n’aime pas faire en règle générale: je m’en suis tenu au faits, quelqu’un a-t-il une idée d’explication, j’ai essayé toutes les formules: jusqu’au changement d’eau bihebdomadaire, rien n’y a fait. (Par cn, j’entend apistos, nannacara, rami), pas testé sur des Wac.
Pour le reste, donc essentiellement des bettas de forme sauvage et des killies, mais aussi à l’epoque, des vivipares, des ciprinides... c’est changement d’eau de 25% hebdomadaire avec de l’eau « préparée » (dans laquelle j’ai infusé des fruits d’aulne quoi).
J’espere pouvoir collecter pas mal de retours d’expérience. Bonne journée !

14 septembre 2019 à 08:54 ange1

Bon, déjà rien qu'en lisant ton post j'apprends des choses.
J'utilise des filtres car :
1/ Je n'ai pas de bacs assez plantés (en plantes à croissance rapide disons) pour faire du low-tech
2/ J'ai confiance dans le low-tech comme dans l'homéopathie (drôle de point d'ancrage héhé)... c'est à dire peu.
Pour mon futur ersatz de fishroom je compte installer un changement d'eau automatique (la feignasse) et du coup je m'interroge sur l'intérêt de filtrer...

14 septembre 2019 à 09:18 cisco

Un bac sans filtration est très limitant en population! Et cela oblige à avoir un bac planté, ce qui n'est pas forcement compatible avec beaucoup d'espèce de pars les paramètres d'eau ou leur façon de vivre (pelleteuse et herbivore)!
Pour moi, mais je me trompe peut être, ces bacs se limitent au petites espèces peu polluantes et respectueuses de la végétation!
Donc, si il y a des retours contraires, sur le long terme, je suis tout ouï

14 septembre 2019 à 09:55 sami1

Effectivement, bien planter est une condition sine qua none si l’on ne veut pas filtrer, après, le beaucoup de plantes est relatif, le « peu peuplé » aussi, pour les bettas, sauf rubra, j’ai des volumes d’environ 10litres d’eau très acide ou je ne peux mettre que des mousses et des flottantes, bon certes il y a deux poissons. Mais en ce moment, j’ai aussi un bac « fourre tout » qui tourne parfaitement avec des jeunes rubra, imbellis, une femelle paro, et un mâle morten dans 40l, de même qu’un bac à guppys.
Je pense qu’il faut aussi arrêter de mystifier le filtre, ce n’est pas la solution miracle à l’equilibre d’un bac, la seule solution viable, avec ou sans, c’est la rigueur (même si il y a des exceptions).
Mais pour répondre à cisco, un bac peuplé de gros cichlides qui démontent les plantes avec une densité de population forte ne tournera jamais en low-tech en effet.

14 septembre 2019 à 10:29 Melano50

Tous mes bacs tournent en low ou même no tech, après c'est surtout pour des poissons à labyrinthe style Betta/Trichopsis ou Macropodus et jamais aucun soucis :) après changement d'eau très aléatoire, ça dépend des bacs, mais ça va de toutes les 3 semaines à 3-4 mois pour les bacs qui sont restés là haut, et malgré cela les crevettes et poissons se reproduisent bien ^^
Là on installe à nouveau des exhausteurs (sans mousse) pour faire un peu de brassage pour limiter la chaleur et la cyano qui était apparue dans deux/trois bacs :)

14 septembre 2019 à 12:11 ElTofi

je filtre principalement pour limiter le taux de nitrites/nitrates... ben oui, parce que sur un bac courant, sans parler des Anabantidae qui peuvent vivre dans un marais planté ou des Killies annuels, la filtration me paraît quand même indispensable à la survie (oxygénation et transformation des déchets ammoniaqués par le cycle de l'azote).

Maintenant, sur mon volume à la cave, j'ai choisi une solution qui va dans ton sens : 2 petits filtres de 300 litres chacun MAIS entre 50 et 100% de changement d'eau par semaine... Avec mon type de population, l'usage est plus sur du 20% du volume total en filtration, et un ratio de 2x le volume par heure... là, je suis à 6% du volume, et un ration à 1.5 x par heure. Sur 10'000 litres nets, ça marche bien... et chez moi, l'eau est bien moins chère que l'électricité.

Et je complète par un siphonnage de 200-300 litres par jour, du fond de bassin et des excréments de Potamotrygon, Cichla, Panaque, Astronotus, Osteoglossum et autres habitants de ce bassin... une sorte d'écumeur manuel, qui enlève les déchets avant transformation.

J'imagine qu'avec uniquement les Potamotrygon, et 3-4 gros blocs de plantes, je pourrais diminuer drastiquement la filtration, oui, en limitant en proportion les apports organiques

14 septembre 2019 à 12:23 N.

Ce qui se dégrade dans un filtre se dégradera tout aussi bien dans l'aquarium. Le filtre accélère la dégradation. A part ça...

Perso je n'utilise des filtres que pour la filtration mécanique, afin d'avoir une eau sa's trop de particules. Je ne mets que de la mousse bleue et de la ouate dans les filtres.

14 septembre 2019 à 12:39 Moliwe

Je rejoins Cisco , dans le sens où tout dépend du bac ( volume) et des besoins des poissons qui s'y trouvent .
En plus un brassage même léger favorise les échanges gazeux et permet de maintenir un taux d’oxygène dissous suffisant notamment
pendant les fortes chaleurs.

.

14 septembre 2019 à 12:53 ElTofi

on en revient à la charge organique et au cycle (complet ou partiel) de l'azote

14 septembre 2019 à 13:09 Sélène

En low-tech, tout est une question d'équilibre :
Les poissons mangent et défèquent. Les plantes consomment l'ammonium libéré par la dégradation des déchets organiques, puis vont libérer de l'oxygène. La seule chose indispensable : la lumière qui va permettre la photosynthèse.
Dans ce cas de figure les plantes sont à bichonner amoureusement car d'elles dépend tout l'équilibre organique du bac.
Trop de nourriture, trop de poissons et c'est la cata.
Un bémol aussi pour la nuit, car les plantes vont relarguer beaucoup de CO2. Un petit brassage en surface peut compenser.
Ce brassage étant également utile par forte chaleur comme l'indique Moliwe.

Pour moi, un filtre biologique n'est utile que si les plantes sont insuffisantes ou à trop faible croissance pour absorber tout l'ammonium.
On peut le supprimer si les nitrates tombent à 0 et ne garder que la filtration mécanique.

J'ai découvert avec le filtre HMF une utilité secondaire : abriter de nombreux infusoires pour nourrir les alevins.

14 septembre 2019 à 14:45 sami1

J’aime beaucoup ce qui a été dit, parce que chacun de vous sait pourquoi il utilise un filtre ou pas.
J’appuierai cependant particulièrement la remarque de N, les bactéries qui aident à la dégradation des déchets organiques ne sont pas présents que dans le filtre mais dans les éléments du décors, le sol... Mais elles « travaillent » plus lentement.

14 septembre 2019 à 14:50 Colo

Sur quoi tu bases ce que tu dis Sami?

14 septembre 2019 à 16:28 sami1

J’ai fait pas mal de recherches sur la dénitrification, qui est, en première approximation, un mécanisme de respiration alternatif, qui intervient à priori dans des milieux pauvres en oxygène et en présence de matière organique, c’est pour moi tout à fait la configuration du sol d’un aquarium.
En farfouillant, j’etais notamment tombé sur une thèse d’Amaia Iribar, de l’univ de Toulouse, qui était pile ce dont j’avais besoin pour avoir une vue globale du phénomène.

14 septembre 2019 à 18:03 Colo

C'était sur le "plus lentement" que portait ma question.

14 septembre 2019 à 19:28 ElTofi

Elles travaillent exactement selon le même procédé chimique que dans un filtre, et à la même vitesse... mais vu le support moins efficient, elles se développent en moins grand nombre et sont donc moins "rapides" à transformer une charge organique selon le procédé connu

14 septembre 2019 à 20:25 sami1

Ben dans le filtre en plus d’y avoir plus de bactéries, il y a aussi plus de cochonneries, la matière organique indispensable au processus est donc présente en plus grande quantité, ça doit bien influer quelque part. Enfin c’est mon raisonnement faites vous plaisir pour le démonter s’il est faux.

14 septembre 2019 à 20:57 GrandPère

J'ai personnellement des filtres sur mes bacs qui ne sont pas no tech. remplis de pouzzolane et avec juste une ouate qui filtre les particules. Comme je mets aussi de la pouzzolane en sous-couche, les filtres ne servent qu'à accélérer le processus. dans le filtre les échanges sont accélérés par rapport à la sous-couche si on ne possède par de pompe sous sable.
Comme je nettoie les filtres que rarement, en dehors du pré-filtre, je suppose qu'ils sont assez rapidement colmatés. D'ailleurs, dans les low-tech je retire les filtres après quelques mois d'utilisation. Bon là, je redémarre après une longue période d'abstinence... mais je faisais presque que du low-tech dans ma jeunesse.
Pour finir, je pense aussi que ça dépend évidemment de la population et de la plantation. Je n'ai pas actuellement de pollueurs et mes bacs sont très plantés.
Filtre, pas de filtre ? Je ne suis pas un puriste, je fonctionne l'intuition. Observation et bon sens en sont les maitres-mots.

14 septembre 2019 à 21:47 sami1

Oui en effet, je me suis mal exprimé, le processus n’est pas plus rapide à l’echelle microscopique dans un filtre, mais à l’echelle Macroscopique, les bactéries ne sont pas plus rapides mais plus nombreuses car elles disposent en plus grande quantité du matériel nécessaire à la réaction, de mon point de vue.
J’aurai bien aimé qu’un apistophile exprime son point de vue, ou un WACophile.

14 septembre 2019 à 22:01 cisco

Mouais, pas persuadé du truc !
Je pense que les bactéries sont bien plus efficaces dans un filtre grâce à l'oxygène apportée par l'eau en circulation !
Mais je peux me tromper !

14 septembre 2019 à 22:44 marck

Ah ben cisco, j aurais pensé que les bactéries étaient plus efficaces grâce à la circulation de l eau;)

Je pense simplement que le filtre " rassemble " par aspiration et rétention les éléments nécessaire au développement optimal des bactéries :)

Mais le week en dernier j ai choper 20 red cherry dans une eau à 15 degrés contenue dans une décante qui ne tourne plus depuis 2mois donc je ne crois plus à rien 🤪

Fowum.comCréer un forum gratuit