Inscription

Pas encore inscrit(e) sur le forum ?

Ça prend 3 secondes : un email, un mot de passe et c'est tout !

Vous bénéficierez de plus de fonctionnalités sur le forum.

Même sans participer, ça vaut la peine.

Un sujet un peu pas fun et pas assez souvent abordé : l'euthanasie des poissons

8 mars 2019 à 19:32 floflo

S’il est petit c’est direct les toilettes.
J’avoue c’est lache mais je le vois pas mourir comme ça....
Pour les autres faut demander à Aurélien

8 mars 2019 à 20:59 J.B.Junior

scientifiquement la question de la douleur chez les poissons n'est pas clairement prouvé et cela reste un gros débat entre deux camps. L'un se basant sur le fait que les structures neuronales des poissons sont trop différentes de celles que l'on connait chez nous, et l'autre galérant à trouver des données scientifiquement fiables pour contredire le premier

pour moi la question ne se pose même pas, pour peu que l'on sache observer, en aquarium, à la pèche, en plongée...
le reste est un débat phylosophico-hypocritico-sociétal
car si on admet que les poissons souffrent alors notre société devrait renier pèche, vente, pisciculture, expérimentations, (aquariophilie ?)…

Pour se rapprocher de l'aquariophilie, vous l'avez déjà soulevé, l'euthanasie peut être aborder de deux manières :

-ce qui est mieux pour le manipulateur (mettre au chiotte, au congel, par la fenètre, dans la geule du channa…)

- ce qui est mieux pour l'animal (coup sec rapide, section de la colonne, trépanation, eugénol …)

Ma formation vétérinaire vous fera dire que l'utilisation d'eugénol est selon moi tout à fait adaptée, car elle associe perte de conscience rapide et un effet analgésique. C'est une molécule que j'ai utilisé plusieurs fois pour l'anesthésie de poissons. Même après plusieurs dizaines de minutes d'anesthésie (bien gérée) le poisson se réveille en pleine forme. J'ai même eu des poisson qui mangeaient dans le bac de réveil quelques minutes après. Le protocole décrit pas sélène est donc tout à fait acceptable même s'il prend du temps de oblige le manipulateur à s'investir dans l'acte…

Mon coté pécheur vous dira qu'un bon coup derrière la tête (ou un choc sec) est la solution la plus éthique car la plus rapide. Mais effectivement comme il l'a été soulevé cela pose un problème d'habitude. Et également pour les gros animaux. Pour ceux là la trépanation ou la saignée (section des arcs branchiaux) fonctionnent, mais elles demandent de l'habitude pour être efficace rapidement (voir chasse sous marine). J'ai participé à un débat très intéressant lors de ma formation aquacole à Nantes, durant lequel on devait proposer une technique d'abattage convenable pour les esturgeons avant de récupérer le caviar. Et bien pas facile du tout état donné leur anatomie! …
Je ne suis personnellement pas du tout satisfait de la mise à mort par électrocution, et les produits chimiques irritants (javel, alcools, formol…) enlèvent tout coté éthique à l'acte

Le consensus vétérinaire actuel sur la technique d'euthanasie la plus correcte pour un poisson est : anesthésie profonde à l'aide d'un anesthésiant à valence analgésique (dont l'eugénol) puis section de la colonne vertébrale juste derrière le crane. Au moins là c'est sur que …

Enfin mon coté religieux dira que le mieux c'est un bon prédateur, car je n'aime pas le gaspillage, et cela évite de se trouver devant un autre grand débat : LE DEVENIR DU CORPS D'UN POISSON MORT

9 mars 2019 à 09:59 serge

Pour le devenir du cadavre de poisson ... mes poules !

9 mars 2019 à 14:07 Flodep

je partage l'avis de JB jr, j'ajoute seulement qu'entre l'eugenol et le coup derrière la tête je préfère choisir celui qu'on ne peut pas louper.
Apres le cadavre va dans le compost.

9 mars 2019 à 15:57 aurelienC

En cas de poisson malade , vous le donnez quand même pas à un prédateur ?

9 mars 2019 à 16:44 patrice13

Pourquoi ?
Dans la nature les animaux malades sont les premiers à être prédateur non ?

9 mars 2019 à 18:39 N.

Congélo & poubelle. Mais j'euthanasie peu de poissons, vu que je ne suis pratiquement jamais confronté à des maladies visibles, ils crèvent dans leur bac, ou dans un gros tupperware avec un bulleur et un petit chauffage, je tente toujours jusqu'au bout...

Prochaine étape, les amener à Lourdes (enfin pas les alevins, j'ai pas confiance dans le clergé avec les jeunes).

10 mars 2019 à 10:00 Jolindien

Alors perso je n’ai jamais eu aucun probleme pour achever un poisson auquel j’ai mis une flèche. Méthode simple, piquer derrière la tête et remuer des qu’on est dans la boite crânienne. Ça dure 3 secondes. Je n’ai jamais eu aucun problème à achever un poisson pêché en lui cassant le dos, en lui coupant la tête... Bref, j’assume.
Par contre les poissons de mes bacs, je n’arrive pas à les tuer/achever. Je les mets lâchement au congelo dans un seau et je les ressors 24h plus tard (quand je ne les oublie pas une semaine...)

10 mars 2019 à 10:15 Jolindien

Par conte pas pour la prédation de sujets malades car la chaîne trophique en aquarium est limitée, contrairement à dans nos bacs. Sinon JBJr, t’as tout bien dit. Les poissons au compost, les rats vous remercient.

10 mars 2019 à 10:29 ElTofi

En Suisse, en terme de mise à mort des poissons (aussi bien pêchés que aquariophiles) la situation légale est claire, c'est :

1. destruction mécanique du cerveau (plus facile sur un néon que sur un brochet de 1 m)
2. saignée par un coup de lame derrière les branchies
3. éviscération immédiate

En pêche, quand je prélève, ça ne me pose aucun problème.

En aquario, je suis partisan de nourrir les prédateurs avec les plus petits malades ou abîmés ou difformes à la croissance

Cependant, le problème se pose une nouvelle fois sur les gros individus. Il faut le faire proprement. Et ça nécessite une connaissance minimale de leur anatomie.

Pour l'aspect HE de clous de girofle, je sais que c'est encore la solution de sédation utilisée dans les piscicultures cantonales lors du frai assisté des Salmo trutta fario. Et qu'après plusieurs minutes manipulées hors de l'eau (mais toujours humides), un passage dans une cuve circulaire sous forte oxygénation les voit repartir sans problème.

Je l'ai utilisé en terme d'euthanasie une seule fois, sur un gros individu de Gibbiceps qui développait des tumeurs de partout. Si je suis convaincu de l'efficacité du produit, et assez convaincu de son absence de douleur par "endormissement", reste le problème du bain dans lequel le faire résider durant le procédé.

10 mars 2019 à 11:08 Sélène

Je ne vois pas en quoi ce bain reste un problème, on a tous un récipient sous la main, non ? bassine, seau...
Ou alors j'ai mal compris.

10 mars 2019 à 11:17 ElTofi

ça dépend de la taille du bestiau... et crois-moi, dans ce cas-là, oui, la taille compte...

10 mars 2019 à 13:46 Fyat

Vous êtes vraiment motivés pour filler des poissons malades à bouffer aux autres...

10 mars 2019 à 13:52 Jeb

Pour ce qui est du devenir du corps, je n'oserais pas donner un poisson mort de maladie contagieuse, non identifiée ou porteur de parasites à un prédateur.
Faute de compost en ville c'est poubelle pour les petits pour moi... Mais j'ai trouvé un arrangement avec ma vétérinaire pour incinérer proprement les morts du club aquario. On garde les corps au congélateur et quand il y en a suffisamment pour que ça le justifie, ils sont amenés jusqu'au cabinet véto qui les fait détruire avec les restes animaux. Ça reste des poissons qui ont parfois subit des traitement médicamenteux.
Enfin, ça, c'était avant que le frigo tombe en panne...

10 mars 2019 à 15:28 Colossus

Lol Jeb! L’horreur, j’ai connu ça quand je bossais en mag aquariophile...indescriptible !

11 mars 2019 à 11:03 kiki

🎯 headshot et WC ...

12 mars 2019 à 15:47 Tramb01

Merci à tous pour vos réponses. Entre celles inspirées de la pratique, les règles fixées par la confédération helvétiques et le consensus vétérinaire, on voit assez clairement que certaines techniques sont à proscrire, d'autres à conseiller.

C'est donc niet pour :
- le congélo,
- les toilettes,
- les produits chimiques type javel etc.
- l'usage seul d'un produit anesthésiant comme l'Eugénol

C'est sous réserves pour :
- le bac des prédateurs (ok pour un poisson difforme mais pas sans risque pour un poisson chtouillé)

C'est ok pour :
- le coup sur la tête, suivi éventuellement d'un coup de lame, précédé éventuellement d'une anesthésie à l'Eugénol.

C'est selon la sensibilité de chacun, de toute façon.

Et au passage on apprend que le débat sur les poissons et la douleur n'est pas réglé, et que dans le doute autant agir comme s'il y étaient sensibles.

12 mars 2019 à 17:47 Flodep

L’anesthesiant seul c’est ok, quand un chien ou un chat est piqué on le saigne pas derrière ...

Faut juste attendre un bon moment (30 minutes)

12 mars 2019 à 18:16 dadou73

Ah bon ? 😝

12 mars 2019 à 18:29 goug1805

Florent t'es sûr que ce n'est qu'un anesthésiant pour les mammifères ? Après tout dépend de la dose et du type anesthésiant (#MJforever)
A la fac quand on bossait sur des rats on les endormait avec un anesthésiant puissant et pour les achever une dose de KCL
JBJ pourra sûrement nous éclairer là dessus.

Fowum.comCréer un forum gratuit